www.kartelec.com
 

E-Kart 2008, du 28 au 30 Mars 2008

Piste d'Adokart à Audincourt, France

 

10/03/08

Source:
http://www.kartelec.com  
 
 

 
 

Mr Thierry LEQUEU, professeur au Département GEII de l'IUT de Tours, organise fin mars à Audincourt une rencontre de karting électrique. Après des premières rencontres à Tours en 2006 et à Clermont-Ferrand en 2007, une nouvelle rencontre étudiante se déroulera cette fois-ci dans l'Est de la France.

KARTELEC : Mr Lequeu, vous êtes un des fondateurs des rencontres " e-Kart ". Pouvez-vous nous rappeler le concept de ces journées, à qui s'adressent-elles ?

Mr LEQUEU : Les rencontres e-Kart s'adressent à tous ceux qui possèdent un véhicule électrique et qui veulent rencontrer des passionnés comme eux. La plupart des écoles, qui participent à ces rencontres, utilisent le kart comme support pédagogique et font travailler leurs étudiants aussi bien sur le développement de la partie mécanique que sur l'optimisation du variateur électrique. Donc naturellement, au vu du nombre de karts électriques présents, des épreuves spécifiques au kart permettent de tester les performances des différentes réalisations. En marge de cette activité kart électrique, des applications de type vélo électrique, pocket bike électrique, quad électrique, ULM et avion électrique, bateau électrique peuvent profiter de l'expérience acquisse dans l'univers de la motorisation du kart, avec notamment la venue des nouvelles batteries Lithium.

KARTELEC : Combien d'Universités vont participer ?

Mr LEQUEU : Pour le challenge e-Kart 2008, nous avons, à ce jour, 20 écoles inscrites sur les 34 qui sont membre de l 'Association e-Kart. Parmi les nouveaux venus, il faut signaler un BTS et un lycée. Nous essayons de motiver les écoles d'ingénieurs de France et d'Europe afin d'atteindre une taille critique et de proposer un évènement plus grand, de type compétition.

KARTELEC : Certaines universités participent pour la deuxième ou troisième fois. Avez-vous vu une évolution dans leur préparation, leur kart ?

Mr LEQUEU : En effet, les équipes présentes depuis le début partent favori. En connaissant le déroulement des épreuves, les enseignants sont à même de conseiller les équipes pour une préparation optimum des karts. Par exemple, la transmission mérite d'être changée et adaptée en fonction des épreuves, ainsi que les réglages du variateur. On voit arriver des participants avec une bonne expérience du pilotage de leur kart. Pour 2008, les karts devraient être encore plus puissants et les écoles regardent de très près les nouvelles batteries plus légères et plus endurantes.

KARTELEC : Vous représentez vous-même l'université de Tours. Combien de karts engagez-vous et quelles en sont les spécificités ?

Mr LEQUEU : Les étudiants du " e-Kart GEII Tours Club " présentent cette année 4 véhicules :

1) le " Petit 37 ", qui est le premier kart de l'IUT de Tours, devrait avoir une carrosserie de type Formule 3000. Equipé d'un variateur étudiant et fonctionnant en 24V, il devrait également récupérer son auto-radio qui a été fort apprécié en 2006.

2) Le " 37 rouge " qui est né de l'adaptation d'un kart thermique de chez PKS (utilisé en 2006 à Joué-lès-Tours) et du moteur asynchrone de Speed O Max. C'est le kart de compétition, avec ces 10 kW de puissance crête et 80 km/h de vitesse de pointe.

3) Le kart " bi-place bi-moteur " pour handicapé qui fera la joie des enfants accompagnés et qui permettra de faire des balades en couple.

4) Le " Buggy EDRA Loisirs " qui est plutôt un véhicule de service, même si ses performances en surprendront plus d'un.

KARTELEC : Mr LEQUEU, vous êtes initiateur de ces rencontres mais à Audincourt, vous jouez à " l'extérieur ". Quelle est l'équipe qui vous reçoit ?

Mr LEQUEU : C'est le Département GEII de l'IUT de Belfort qui s'occupe de l'organisation à Audincourt. Alain BERTHON et Yves VEJUX m'ont fait cette proposition l'an passé et l'équipe d'ADOKART se fait un plaisir de nous recevoir. Un des temps forts de ce challenge est l'exposition au public, sur la place du marché d'Aundincourt, de véhicules électriques et des karts du challenge. Le cortège de karts électriques viendra rejoindre les scooters, vélos, voitures et véhicules de services présentés par les collectivités locales et des distributeurs officiels. Un jury international profitera de cette exposition pour évaluer le travail de chaque équipe.

KARTELEC : Qu' espérez-vous de cette troisième édition 2007 ? Quelles sont les évolutions que vous avez souhaité ?

Mr LEQUEU : Chaque année, il faut s'adapter aux spécificités de la piste qui nous accueille. Nous avons mis l'accent sur les aspects pédagogiques et réalisation par les étudiants. Nous essayons également de faire " plus de bruit " dans la presse, afin d'attirer plus d'équipes, de valoriser nos sponsors comme CENTRADIS-OPTIMA et de susciter l'envie chez les fabricants et les exploitants de créer un grand rendez-vous du kart électrique.

KARTELEC : L'équipe de Kartelec vous remercie pour toutes ces informations et ne manquera pas de relater l'événement dans ses colonnes.

Vous pouvez retrouver les photos de l'événement 2007 en cliquant sur le lien suivant : http://www.kartelec.com/f/actu/070330_ekart.htm

Pour retrouver les équipes des universités participantes, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://www.kartelec.com/f/fr_uni.htm

 
 
  Pour de plus amples informations, visit : www.e-kart.fr ou thierry.lequeu@gmail.com